Imprimer

Le Prix littéraire des Collégiens de Sion

Sélection 2015 Calendrier 2014-2015 Dossier de presse 2015
Personnes de contacts et de soutien  Interview de la Présidente 

 

 

OBJECTIFS DU PRIX LITTERAIRE DES COLLEGIENS DE SION

En 2008, un groupe de professeurs des Lycées-Collèges de Sion, en collaboration avec Madame Françoise Berclaz, directrice de la librairie « La Liseuse », décide de mettre sur pied un concours de lecture. Inspiré du « Prix Goncourt des lycéens », le « Prix littéraire des Collégiens de Sion » est ainsi lancé. La première édition a eu lieu durant l’année scolaire 2008-2009.

Donner ou redonner le goût de la lecture aux étudiants, leur faire découvrir une littérature romande que les programmes scolaires n’abordent que trop rarement, développer leur sens de la discussion et de l’argumentation en l’appliquant à l’analyse d’œuvres contemporaines : tels sont les principaux objectifs de ce « Prix littéraire des Collégiens de Sion».

Entre septembre 2008 et avril 2009, un groupe de professeurs de français des deux collèges (Collège de la Planta et Collège des Creusets) a ainsi sélectionné six romans parmi les parutions les plus récentes.

LA SELECTION 2009

Cette sélection ne comprend que des oeuvres d’écrivains romands et tente de représenter au mieux la variété de cette littérature.
Les ouvrages retenus sont les suivants :

  1. Zanzibar 14 de Jean-Jacques Langendorf, Editions Infolio.
  2. Le Bel Obèse de Claude Delarue, Editions Fayard.
  3. La théorie du papillon de Nicolas Couchepin, Editions Infolio.
  4. Luce et Célie de Roland Buti, Editions Zoé.
  5. L’implacable brutalité du réveil de Pascale Kramer, Editions Mercure de France.
  6. Cher Boniface, de Michel Layaz, Editions Zoé.

LE PREMIER LAUREAT 2009

Un jury comprenant huit étudiants des deux collèges et placé sous la direction de Madame Françoise Berclaz a lu les 6 livres sélectionnés par les professeurs. Le 7 avril 2009, l’arrière-salle du Restaurant de la Rose des Vents accueille les délibérations. Au cinquième tour, le nom du lauréat de ce premier « Prix llittéraire des Collégiens de Sion » est enfin connu : il s’agit de Michel Layaz pour son roman Cher Boniface , paru aux Editions Zoé en 2009.

Notice biographique de Michel Layaz

Michel LayazMichel Layaz est né à Fribourg en 1963. En 1992, il publie son premier roman, Quartier Terre, après un voyage de six mois autour du bassin méditerranéen. Ci-gisent, publié en 1998, obtient le prix Edouard Rod. Les Larmes de ma mère (2003) reçoit le Prix Dentan ainsi que le Prix des auditeurs de la Radio Suisse Romande.
En 2006, sa présence au Salon du Livre de Paris, où il est invité pour représenter la Suisse aux côtés de Noëlle Revaz et Agota Kristof, témoigne de la bonne opinion dont il jouit dans le monde des lettres francophones.

Résumé du livre primé :

Marie-Rose aimerait que Boniface écrive. Ce dernier préfère pourtant mener une existence contemplative et paresseuse, sous prétexte d’éviter une confrontation à un monde qu’il juge trop vulgaire.
L’insistance de sa belle et le goût prononcé de Boniface pour l’originalité finissent par avoir raison de son oisiveté : des aventures peu banales l’attendent...

L’avis du jury :

Si certains membres du jury lui ont reproché ses invraisemblances, son langage peu adapté à la réalité de notre époque, Cher Boniface a finalement été apprécié pour l’homogénéité de sa folie, ses personnages attachants, son humour très subtilement réparti, la variété des actions et des sujets abordés (presse, culture, politique).
Ceux qui l’ont défendu ont su le définir en quelques mots et justifier par là même le choix final : Cher Boniface est un livre qui rend heureux.

LA SELECTION 2011

Les six livres de littérature suisse romande retenus pour la deuxième édition du Prix littéraire des Collégiens de Sion (2011) sont les suivants :

  1. La Cire perdue d’Olivier Sillig, Editions Campiche.
  2. L’Ordre des femmes de Daniel Cordonier, Editions Favre.
  3. Efina de Noëlle Revaz, Edition Gallimard.
  4. Cygnis de Vincent Gessler, Editions L’Atalante.
  5. La Cour des grands de Jacques-Etienne Bovard, Editions Campiche.
  6. Un Roman russe et drôle de Catherine Lovey, Editions Zoé.

LE LAUREAT 2011

Olivier SiligLa lecture des œuvres est terminée ; elle s’est déroulée d’octobre 2010 à fin mars 2011, à raison d’un livre par mois. Les délibérations ont eu lieu le mardi 5 avril 2011.
Le lauréat de cette deuxième édition est Olivier Sillig avec son roman La Cire perdue paru chez Bernard Campiche Editeur en 2009.

Olivier Sillig est né à Lausanne en 1951. Il est de nationalité suisse et italienne. Il est écrivain, scénariste et réalisateur.
Formation et activités antérieures: Beaux-Arts à Londres. Études et pratique de psychologie, informatique; pratique le théâtre et le cinéma en tant que metteur en scène et réalisateur.
La remise du prix a eu lieu le 6 mai 2011 à la Ferme Asile à Sion.

 

LA SELECTION 2013

 

ARDITI, Metin

2011, Actes Sud

 

Le Turquetto

 

FREUDIGER, Reynald

2009, L’Aire

 

Angeles

 

HAAS, Jean-François

2012, Seuil

 

Le chemin sauvage

 

LOUP, Douna

2010, Mercure de France

 

L’embrasure

 

MARET, Arnaud

2011, L’Aire

Les écumes noires

 

LA SELECTION 2015

 

SERAN, Abigaïl

Marine et Lila

 
 

MURITH, Damien

La lune assassinée

 

FONTANET, Mathilde

Décembre

 

LOBE, Max

39, rue de Berne

 

LENZ, Pedro 

Faut quitter Schummertal

L’INTERVIEW DE MADAME FRANCOISE BERCLAZ, PRESIDENTE DU JURY.

D’où est venue l’idée de faire participer de jeunes étudiants à la lecture d’auteurs romands ?

- Je pense tout d’abord qu’il est important que l’on connaisse mieux la littérature suisse romande. Il faut que les étudiants sachent que des écrivains habitent et publient tout près de chez eux, qu’ils peuvent par conséquent les rencontrer.

Françoise Berclaz

Pensiez-vous que votre idée aurait autant de succès auprès de ces jeunes ?

- Non, absolument pas et je suis très enthousiaste de voir tous ces élèves se proposer pour mener à bien ce projet. Au départ, ce n’était qu’une idée mais elle s’est merveilleusement concrétisée grâce à l’aide de ces collégiens motivés.

Avez-vous pour projet de retenter l’expérience ?

- Absolument ! Mais nous envisageons d’attribuer le «Prix littéraire des Collégiens de Sion» (CHF 2000 offerts par la Fondation Michalski) uniquement tous les 2 ans, en y faisant toujours participer les étudiants de 3ème année uniquement.

Quelques documents complémentaires :

Archives

Nous contacter

Lycée-Collège de la Planta
Avenue du Petit-Chasseur 1
1950 Sion

Situation

Tél: 027 606 39 50
Fax: 027 606 39 54